Nouveau site

Après plusieurs voyages pour lesquels j'avais créé un site chacun (Deuchatlas, BardenasDeuch et CapNordDeuch), de nouvelles orientations donnent le jour au nouveau site "Rêves de Pistes".
Ce site regroupe tous nos voyages passés et à venir;
Ce sont nos "Rêves de pistes" réalisés ou en cours, car l'idée, la préparation et la réalisation sont autant de rêves que nous vivons.
Vous les retrouverez tous dans "Nos Voyages".
http://revesdepistes.blogspot.com/

Extraits vidéo

En attendant le prochain départ, vous trouverez sur internet des extraits de nos vidéos du voyage.

Il y a 2 fichiers et la qualité n'est pas top car la durée et le volume sont limités chez l'hébergeur, mais cela vous donnera une bonne idée. Mettez du son pour les bruits de vibrations, moteur et accompagnement musical.

Bon voyage ...

Deuchatlas 2009 raid 2cv au Maroc 1/2



Deuchatlas 2009 raid 2cv au Maroc 2/2

Les photos

Et oui, déjà 12 jours que nous sommes revenus.
Les photos sont enfin triées, entre 2 jours de boulot et autres plaisirs de la rentrée.
Pour vous donner un aperçu de notre voyage et l'eau à la bouche, vous pouvez dés maintenant les visionner sur Picassa aux liens ci dessous.

Il y a 2 albums en raison du nombre (500), elles sont commentées, mais il faut quelques fois bouger la souris pour faire apparaître ces commentaires.
Donc en attendant un compte rendu complet, je vous souhaite un bon visionnage (prévoyez un peu de temps !).

Mercredi 26 :
Lever 8H (grasse mat), rien à signaler, nous roulons toute la journée, après Caceres, nous tournons à droite direction Pamplune. Nous empruntons une superbe petite route tranquille, puis 2 cols à 1300m. Nous stoppons vers 20H au camping de Segovia (au dessus de Madrid), jolie ville avec un aqueduc romain genre Pont du Gard.
Demain départ 8H direction le "désert des Bardenas".
Jeudi 27 :
14° au lever! 35 en journée. En route pour les Bardenas à 300km que nous atteignons vers 14H. En route nous passons dans un village, Ayllon, et nous nous apercevons qu'il est jumelé avec Sainte Maure de Touraine! Quel hasard !







La piste du désert est faite en 1H30, puis direction le château de Loarré à 70km.










Là nous prenons une piste d'une dizaine de kilomètres qui aboutit à un superbe point de vue sur "Les Riglos", un ensemble de falaises rouges très spectaculaires. L'une d'elles abrite des vautours et nous passons un long moment à les regarder tourner dans les ascendants devant nous.
Demi tour vers un lieu de bivouac sous les pins et nous nous endormons dans le silence parfait des montagnes.

Vendredi 28:
Nous reprenons la piste, un petit tour devant le château du XIeme perché sur un piton rocheux et entouré de remparts, dominant la plaine. Nous prenons la route direction la France, via le tunnel du Somport.


Une halte à Canfranc et sa célèbre gare, avant de passer le tunnel et la frontière. Direction Dax, une petite pose chez nos amis deuchistes landais, toujours très bien accueillis.


Nous reprenons la route direction Bordeaux, mais des ralentissements et arrêts nous font quitter l'autoroute pour continuer sur l'ancienne N10, 50KM avant Bordeaux, route très tranquille.
Après un arrêt sandwicherie, nous trouvons un camping vers 21H30 à Gradignan. Demain passage de Bordeaux, Agoulème, Poitiers et maison !

Annecdotes :
- A Poitiers Dominique et José, n'ont jamais trouvé la sortie du périphérique "Angoulème" et se sont offert une visite de la vielle ville.
- A Volubilis, Hassan a donné un surnom à José et depuis, évidement, nous l'appelons ainsi, et à chaque étape nous signalons ce surnom à nos hôtes. Il s'appelle désormais " Chibanni " dans sa signification de "vieux sage".
- Nos appareils électroniques souffrent à cause du sable et de la chaleur : mon appareil photo refusait de s'ouvrir, il a fallut le démonter et on croise les doigts pour qu'il tienne jusqu'au bout ! Dominique a son téléphone qui perd la mémoire les soirs de grosses chaleurs.
- Un soir, José, dans sa tente, sent quelque chose de froid se balader sur lui, après "tatage", recherche, il s'aperçoit que c'est une grenouille qui est venu lui tenir compagnie !
- Nous avons fait des centaines de kilomètres de piste sans crevaison, et c'est sur une route goudronnée (certes pleine de nids de poule) que josé a réussis a exploser 2 jantes.
- J'ai voulu conduire une journée en tong, résultat, avec les 45° ext + le moteur, le plancher est brûlant et le soir j'avais les talons cuits ! obligé de soigner contre les brûlures ...
- Lors de la remontée de l'Espagne, avant Séville, nous nous arrêtons à une station service et demandons l'autorisation de camper derrière. Au même moment arrivent une autostopeuse et son fils, une espagnole vivant en Allemagne. Nous passerons la soirée ensemble, partageant repas, récits de nos aventures et camping improvisé.

Lundi :
Réveil tranquille vers 8H, petit dej puis nous râlions Assila à 200kms. Les 2 campings se disent fermés (hors saison ici) mais l'un d'eux accepte tout de même les arrivants (on a rien compris !). Visite de la médina, puis le soir repas au resto d'en face. Une salade copieuse puis un assortiment de poissons, nous repartons gavés! La nuit sera agitée, en raison du ramadan, à 3H repas des gardiens, vers 4H défilé en ville avec tambours !
J'ai annoncé une surprise à tout le monde, en effet, nous ne rentrons pas plus tôt comme on pourrait le croire, mais j'organise une étape spéciale en Espagne: nous nous dirigerons vers le "désert des Bardenas" au nord avec quelques pistes peut être au programme.
Mardi :
Départ vers 9H30, dernières courses au Marjane de Tangers, puis droit au port, billets, change et embarquement pour le départ de 14H. Arrivé à Tarifa 1H après mais avec un décalage horaire de 2H. Nous prenons la route par Cadiz, Jerez et stoppons avant la nuit, avant Séville, pour camper derrière une station service.
Mercredi 26 :
Lever 8H (grasse mat), rien à signaler, nous roulons toute la journée, après Caceres, nous tournons à droite direction Pamplune. Nous empruntons une superbe petite route tranquille, puis 2 cols à 1300m. Nous stoppons vers 20H au camping de Segovia (au dessus de Madrid), jolie ville avec un aqueduc romain genre Pont du Gard.
Demain départ 8H direction le "désert des Bardenas".



Mercredi :
Après quelques achats en ville, souvenirs devant la kasba, liaison vers Boumalne Dadès à 116kms, puis remontée des gorges du Dadès sur 40 kms. Le spectacle est magnifique, les plus belles vues du voyage !! Il fait très frais, 31° !
Nous arrivons au camping visé, "Le berbère des montagnes", à la fin de la partie la plus étroite des gorges, à 1700m d'alt., encore une excellente adresse à retenir, sanitaires extra, au bord du torrent du Dades, à l'ombre de grands peupliers et, comble de luxe, de l'herbe pour les tentes !
A nouveau salade marocaine, tajine et couscous, couché sans sueurs vers 23H.
Jeudi :
Lever 7H, il fait très frais, 20° !!, départ 10H direction Tinerhir à 93kms. Repas en ville, cartes postales dans le parc il fait déjà 40°, petit tour à pieds en ville puis direction le camping "Le Soleil", évidement avec piscine ! à nouveau farniente tout l'après midi (on s'encroûte !). Ce soir … tajine !
Vendredi :
Aujourd'hui après une longue halte dans la fraîcheur des gorges du "Thodra" toujours aussi impressionnantes, une 50aine de kilomètres de goudron nous amène à la piste du jour, direction Agoudal. En fait, cette très belle piste est tés roulante, très large et avec quelques zones en travaux car dans 1 an, elle sera goudronnée ! (nous avons bien fait de venir avant !). Le passage au col à 2700m et sa vue est magnifique et à ne pas louper. A 13H nous sommes à "l'auberge d'Agoudale" où nous sommes déjà passé, Hibrahim et toujours aussi accueillant. Nous repartons le ventre très tendu ! Vers 16H nous sommes à Imilchil, visite et achats au souk avec un guide. Un coca et nous arrivons au lac de Tislit juste à côté, où nous nous installons au bord de l'eau à 2300m. Il a fait, aujourd'hui, dans les 30°, impec, ce soir il fait 21° à la nuit.
Samedi :
Aujourd'hui nous attaquons la piste que nous avions adoré en 2007, malheureusement, les tracto pelles sont passés et c'est devenu une belle piste nivelée et en passe d'être goudronnée. De plus la partie si belle en fond d'oued est abandonnée et emportée par les eaux, une route est aménagée par une autre vallée et un col très raid à 2700m. C'est malgré tout magnifique, il fait une 30 aine de degrés et nous sommes en moyenne à 2300m. Nous sommes à la fin de piste vers 13H (en avance) et je décide d'en attaquer une autre entre Boumia et Khénifra.
Après un plateau de cultures de céréales, cette piste "orangina" nous amène dans une forêt de cèdre. Nous nous arrêtons vers 18H30 sur un plateau sous les arbres, dans un calme impressionnant. A la nuit, quelques éclairs sans tonnerre et quelques gouttes.


Dimanche :
9H Nous terminons cette piste de 40km, nous sommes au dessus des 2000 tout le temps, la température moyenne est de 30°. Pour occuper la matinée, nous essayons une autre piste prévue pour 30km sur le Gandini, mais au bout de 1Km, elle est abandonnée, donc demi tour. Nous rejoignons Zeida puis Azrou, sa forêt de cèdres et ses singes magots. Il fait à nouveau très chaud. Après une séance photo des animaux, nous arrivons en ville, une réparation rapide des 2 roues de josé pour 2euros !! et la pose casse croûte quelques kilomètres plus loin. Un petit tour dans Meknes, grouillant, nous sommes sous les 1000m et il fait 45°. Je décide de faire notre étape du soir chez Hassan "sous les oliviers" à Volubilis, comme à l'aller, l'adresse est si bonne que l'on fait un petit détour avec grand plaisir. Demain direction l'océan et Asilah.

Ouarzazate

Mardi :








Journée transition, 9H, photo devant le panneau "Tombouctou 52 jours"






puis une petite piste bien sympathique de 25Km le long de la palmeraie avec un peu de sable mais rien d'alarmant. A midi, il fait déjà chaud 45°, nous craquons pour des brochettes frites, sur la route de Ouarzazate.
Passage du jbel Sahro, par un col à 1660m, 40° il fait bon!!
Arrivée en ville vers 15H, banque, coca, courses, passage devant la kasba, puis camping municipal. Soirée tranquille, fraîche 37°, un peu de monde (4x4, Camping cars).
Demain Boumalne du Dadés et ses gorges.

Zagora

Dimanche :
Séance mécanique pour tous, josé a l'échappement cassé en deux, une canette de coca , deux colliers et hop, moi je vérifie le niveau d'huile de boite, je n'en remet que 40ml ! et tout marche, toujours pas compris.
A nouveau piscine, douches à gogo et nous ne partons qu'à midi bien reposés. Pleins à Erfoud, souk aux légumes















et direction Zagora à 300 Kms, passé 13H la chaleur est là identique à la veille, pose toutes les heures, coca à Tazarine, le thermomètre électronique est a bout on dépasse les 50°.

Nous ne ferons que 250 kms et nous arrêtons vers 20H à la première auberge au bord du Draa. Rien à voir avec la veille, c'est du style marocain à éviter, les douches attendront demain ! Un bout de terre plein surplombant la magnifique palmeraie et nous dormons à la belle étoile pour 5eur.







Lundi :
Debout au lever du soleil à 7H, 1 thé, 1heure de route et nous sommes à Zagora, direct au camping "Les jardins de Zagora" adresse réputée et à recommander.
Encore une fois nous sommes seuls, tajine mouton à midi et une piscine de poche (une citerne de 4mX3)bien agréable.








Nous passons l'après midi sous une tonnelle, sieste etc.






Ce soir Tajine végétarien, orange cannelle … le bonheur. Demain Ouarzazate.

La Galère !!!

Samedi :
Debout 7 heures, petit déjeuner copieux et délicieux, départ 9 heures, tour au pied de la dune puis Rissani, achats au souk, entrée de la piste à 20 km, elle fait 60 de long, 11 heures, droit vers le sud en plein désert. Bien au début sur 10 kms jusqu'à un dépôt de minerais. Ensuite c'est une piste empruntée par des camions et a 30 kms, la piste est creusée par les camions et les ornières se remplissent de sable. Nous arrivons à un passage de 50 mètres où même les camions et un 4X4 s'enlisent, nous trouvons un passage qui contourne la dunette et je passe les deux voitures (josé ne le sent pas) à fond de seconde sur un sable plus porteur. A 1 kilomètre, nous faisons la pose repas (1 quart de melon jaune et une orange) mais la température monte, nous atteignons le 49° ! Le vent est brûlant et chargé de sable, on est mal et n'arrivons pas à nous reposer des quelques efforts! On se concerte et décidons de continuer, mais à 500 mètres à peine, un vent de sable se lève et nous ne voyons rien à 20 mètres. En 2 secondes nous décidons de faire demi tour, connaissant ce qu'il y a derrière et pas devant! Le sable ne vole plus, arrivé au passage délicat, je passe à fond mais impossible de passer la seconde! José tente et par manque de vitesse s'ensable. Nous nous reposons un quart d'heure dans les voitures, puis nous poussons josé. Je repars en première à 15 à l'heure, après 1 heure et une pose, la troisième arrive a passer ! Ca va tout de suite mieux, 30 à l'heure, nous sortons enfin de la piste à 19 heures, puis demi tour vers Risanni à 75k/h, nous visons un camping prés d'Erfoud à 7km, le "Tifina". Arrivé au camping, la boite remarche complètement !!! Rien compris!
Nous somme arrivé au paradis, un camping immense, d'une propreté irréprochable, digne d'un 4 étoiles français, avec restaurant et …. Piscine!! et tout cela pour nous seul ! c'est la saison morte ici. Evidement tout le monde dans la piscine immédiatement puis un coca bien frais (nous en faisons une cure). Avec un repas tajine, le tout pour10euros chacun !
Nous nous installons autour de la piscine pour dormir à la belle étoile.